Disjoncteur modulaire

disjoncteur modulaire

En matière d’installation électrique, pas mal d’éléments fondamentaux méritent d’être connus. Le disjoncteur fait partie des plus essentiels. Il s’agit d’un interrupteur, à mettre en place au niveau du tableau de répartition. Doté d’une commande automatique, il est conçu pour permettre la circulation du courant électrique et le couper en cas de besoin. Son rôle consiste à protéger le circuit électrique et les biens contre les dommages générés par une surtension, une surcharge, un court-circuit ou une fuite à la terre. Il existe trois grands types de disjoncteurs. Découvrons plus en détail dans cet article tout sur le disjoncteur modulaire et ce qui le différencie avec le disjoncteur différentiel.

Qu’est-ce qu’un disjoncteur différentiel ?

Le disjoncteur a pour but d’empêcher l’anomalie du courant électrique, notamment s’il devient trop intense, ce qui risque d’endommager les circuits ainsi que les appareils associés. C’est la raison pour laquelle l’on attribue à ce tableau une valeur seuil ou un calibre. En cas d’incident, qui se traduit généralement par le dépassement du seuil, l’interrupteur coupe automatiquement le courant.

Il y a le disjoncteur général, appelé aussi le disjoncteur d’abonné ou de branchement, qui assure la protection de la totalité de l’installation électrique. Les disjoncteurs divisionnaires ou modulaires se chargent par ailleurs des circuits. Les disjoncteurs différentiels peuvent se mettre à la place du disjoncteur général ou du disjoncteur modulaire.

À quoi sert un disjoncteur différentiel ?

disjoncteur différentiel

Les disjoncteurs différentiels servent essentiellement à protéger les occupants d’un logement contre les risques d’électrisation. Ils détectent les anomalies des tensions ou les défauts d’isolement, au moment où une personne utilise un matériel électrique. Il se peut, entre autres, que cet individu se mette en contact avec des masses métalliques, électrifiées accidentellement. Avec leur pouvoir flèche, ces matériels coupent immédiatement le courant afin d’éviter l’électrocution. Ils permettent également d’assurer la sécurité des appareils d’une habitation en les mettant hors service en cas de forte surcharge, surintensité ou court-circuit.

Les différents types de disjoncteurs différentiels

Pour bien préserver le circuit électrique d’une maison, il est indispensable de rajouter au disjoncteur d’abonné un disjoncteur de branchement différentiel. Situé en amont des disjoncteurs modulaires, à la tête de rangée au niveau d’un tableau électrique, ce dernier se décline en plusieurs types. Le modèle AC s’occupe de la protection des circuits plus communs de l’habitation (éclairage, prises du secteur, etc.). Le modèle A est plutôt dédié à des équipements dits « spécialisés », qui sont plus énergivores, tels que les plaques de cuisson, la machine à laver, etc. Le modèle type HI, HPI, SI s’utilise avec les appareils ménagers, qui sont plus sensibles aux coupures de courant inopportunes, à savoir le réfrigérateur, le congélateur, les matériels informatiques ou encore l’alarme de sécurité.

Un disjoncteur modulaire : c’est quoi ?

Équipés d’un système de détection de shunt, les disjoncteurs modulaires ou divisionnaires sont installés en tête de chacun des circuits. Comme les disjoncteurs différentiels, ils servent de remplacement aux fameux fusibles pour protéger le montage électrique contre les surcharges et les courts-circuits, et de ce fait les usagers.

Une fois qu’ils détectent un problème de ce genre, les disjoncteurs modulaires auront pour rôle de couper immédiatement la tension afin d’empêcher l’échauffement, la source principale des incendies. Ils procèdent de manière magnétique. À ce moment-là, sa manette s’abaisse pour vous permettre de découvrir sans attendre la cause de la défaillance sur le tableau.

Il vaut mieux tout de suite débrancher l’appareil électrique responsable. Après avoir résolu le souci, vous n’avez qu’à réarmer le disjoncteur pour remettre à nouveau l’électricité.

L’importance de la mise en place d’un disjoncteur modulaire

Pour bien protéger une installation électrique, la mise en place d’au moins un disjoncteur modulaire est requise. Plus ou moins sensibles au dépassement de la puissance souscrite, ces équipements assureront la protection des biens comme des personnes. Ils peuvent revenir plus chers, mais leur capacité et leur efficacité à tout moment font d’eux des produits très sollicités.

L’achat d’un modèle de qualité et performant s’impose. Dast Solution est un distributeur professionnel de matériel électrique à Créteil, qui vous propose un modulaire Legrand ou un modulaire Schneider, les plus reconnus du marché. Certains internautes tapent « modulair » sur Google pour faire apparaître une grande variété de ces équipements. Voir aussi la rosace pour cacher vos connexions de fils.

Différence entre disjoncteur modulaire et différentiel

Il faut savoir distinguer les différents types de disjoncteurs. De base, ils ont pour rôle de préserver un circuit des surtensions, des surchauffes et des courts-circuits. Toutefois, les disjoncteurs divisionnaires ou modulaires servent à protéger vos installations électriques. Raccordés à un bloc différentiel, ils savent toutefois se transformer en différentiel.

Quant aux disjoncteurs différentiels, ils peuvent faire office de disjoncteur général ou disjoncteur modulaire en fonction du cas et de leur disposition. Ils s’utilisent dans des circuits d’appareils spécifiques et sensibles.

Cet équipement doit être soumis aux normes en vigueur NF C 15-100, adaptées aux agencements électriques de basse tension. Ce nouveau standard définit notamment les niveaux de protection de l’appareillage modulaire monté dans le tableau. Il permet de le rendre plus simple d’utilisation et le diriger vers le multimédia.

Voir Aussi